Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Meilleurs Voeux en Musique

     Meilleurs Voeux en Musique

                                 pour 2010index_44.jpg2209539839_small_1.jpg

  • Johnny Hallyday hospitalisé

    05/01/2010

    La routine retrouvée de Johnny Hallyday à Los Angeles

    Visites de l'infirmière et de médecins, promenades des enfants, sorties en ville quotidiennes... Johnny Hallyday retrouve à Los Angeles, sous l'oeil vigilant des paparazzi, une forme de routine, bousculée lundi par l'hospitalisation à Paris de sa fille Laura Smet.

    Johnny Hallyday au Festival de Cannes, le 17 mai 2009

     

    Depuis plusieurs jours, "l'idole des jeunes", qui a fait une grosse frayeur à ses fans en décembre avec son hospitalisation d'urgence à Los Angeles, quitte quotidiennement sa luxueuse villa perchée dans les collines surplombant Beverly Hills pour aller déjeuner ou faire les boutiques avec sa femme Laeticia.

    Jeudi dernier, avant de réveillonner avec l'acteur Jean Reno, le chanteur visitait le chantier de sa future maison dans le quartier huppé de Pacific Palisades, où il faisait ensuite quelques emplettes vestimentaires.

    Quelques jours plus tard, on le voyait à La Conversation, un célèbre café-pâtisserie des quartiers chics de Los Angeles.

    Et dimanche, la star arpentait The Grove, un grand centre commercial à ciel ouvert très prisé des habitants de la ville, où les stars hollywoodiennes n'hésitent pas à se montrer en famille.

    Mais lundi, alors qu'une dizaine de paparazzi sont postés comme chaque jour devant la maison des Hallyday, on apprend que la fille du chanteur, Laura Smet, a été hospitalisée à Paris. "Tentative de suicide", selon certains médias, "simple malaise" selon son agente. Si rien ne filtre de la villa, Johnny restera claquemuré chez lui toute la journée.

    Le chanteur reçoit néanmoins ses visites quotidiennes. En début de matinée, son infirmière franchit le grand portail de fer forgé, bientôt suivie par un praticien en blouse blanche, qui ne ressortira qu'à la mi-journée.

    De temps en temps, les deux filles adoptives de Johnny et Laeticia, Jade (cinq ans) et Joy (un an et demi) font leur apparition sur le perron et lancent un "coucou" aux paparazzi en leur faisant signe de la main. Dans l'après-midi, elles partiront en balade avec leur jeune nounou.

    Et puis c'est la ronde des curieux et des voisins, qui se demandent toujours, après plusieurs semaines de fièvre médiatique, qui peut bien susciter un tel intérêt dans leur paisible quartier.

    "Je vois du monde tous les jours, qui habite ici?", demande Ralph, qui travaille dans le petit centre commercial situé face à la maison des Hallyday. Comme l'écrasante majorité des Américains, Ralph ignore tout du chanteur, mais la présence des télé-objectifs attise sa curiosité. "Et que chante-t-il?"

    Ni une ni deux, un des paparazzi sort son ordinateur portable et le pose sur le capot de son 4x4. Quelques clics plus tard, la voix d'un Johnny yé-yé rompt le silence. "Johnny, c'est ça!"

    Ralph aime. "La guitare est bonne, c'est lui qui joue?" Le paparazzi change de titre et passe à "Allumer le feu", version très rock. Ralph semble conquis. "C'est de la bonne musique. Je vais voir si je peux la télécharger".

    Si les fans de Johnny ne courent pas les rues de Los Angeles, le sort a voulu qu'une Française, conquise elle aussi -- et qui préfère ne pas dévoiler son nom -- tienne une boutique en face de chez lui.

    Elle n'a pas vu Johnny depuis plusieurs semaines, mais elle assure que Laeticia est venue la voir pour la tenir au courant de l'état du chanteur.

    "Il était vraiment à deux doigts d'y rester", dit-elle avec un accent du sud à couper au couteau. "Laeticia m'a dit plusieurs fois de passer chez eux voir les filles, mais je n'ai jamais voulu les déranger. Maintenant, je pense que lorsqu'il ira mieux, j'irai y faire un tour".

     

     

    Johnny Hallyday pourrait sortir de l'hôpital dans 15 jours

    Selon son producteur, Johnny Hallyday pourrait sortir de l'hôpital Cedars-Sinai à Los Angeles "dans une quinzaine de jours". Il devra ensuite rester en convalescence à Los Angeles, l'avion lui étant interdit pendant "plusieurs mois".

     

     

    Action en justice concernant l'opération à Paris

    Jean-Claude Camus a également indiqué qu'une procédure judiciaire a été lancée par la famille de Johnny Hallyday pour déterminer si l'opération de son hernie discale pratiquée à Paris a été correctement effectuée. "Il y a un référé qui part de Paris", a déclaré le producteur, précisant que la procédure judiciaire était "diligentée par la famille Hallyday avec pour avocat Me Virginie Lapp".
    "L'objectif du référé c'est d'obtenir des médecins experts qu'ils viennent déterminer si l'opération, comme on le dit, aurait été une opération très très mal faite à Paris", a ajouté le producteur, qui s'exprimait devant des journalistes à Los Angeles.

    Le producteur a indiqué avoir rencontré Johnny Hallyday après son arrivée à Los Angeles, mardi. "Il va bien, a assuré Jean-Claude Camus. "On l'a levé, il a blagué avec moi et", signe de son envie de remonter sur scène, "il m'a dit d'organiser cinq concerts au Stade de France et cinq à Bercy. Ca c'est du Johnny: chassez le naturel, il revient au galop!".

    Interrogé sur les raisons pour lesquelles Johnny Hallyday a dû être hospitalisé en urgence, Camus a déclaré qu'"il semblerait qu'il y ait deux versions: soit une mauvaise opération" d'une hernie discale pratiquée le 26 novembre à Paris par le neurochirurgien Stéphane Delajoux, "soit une infection nosocomiale" (contractée à l'hôpital).

    Après avoir été plongé dans le coma à deux reprises, Johnny devrait encore rester au moins deux semaines à l'hôpital. Le chanteur français devrait ensuite passer sa convalescence dans la maison qu'il possède dans un quartier cossus de LA.

    16/12/2009

    Johnny Hallyday annule la fin de sa tournée

    Johnny Hallyday, qui devra observer une longue convalescence après son hopsitalisation à Los Angeles, a annulé sans surprise la fin de sa tournée, dont la reprise était programmée le 8 janvier à Amiens.

    Johnny Hallyday est "tiré d'affaire" mais une longue convalescence l'attend (©DR)

     

    site officiel de johnny hallyday

    http://www.johnnyhallyday.com/

    16/12/2009

    Johnny Hallyday est "tiré d'affaire"

    Selon un des médecins français arrivés à Los Angeles pour examiner le rocker," Johnny Hallyday est tiré d’affaire". Mais, la suite de sa tournée d'adieu est fort compromise. Son producteur Jean-Claude Camus tranchera ce mercredi.

    "Il ne sera pas prêt en janvier"

    Mais le Dr Catonné a insisté: le chanteur et acteur français de 66 ans aura "besoin d'une convalescence en partie à l'hôpital, en partie chez lui". Dès lors, il est inenvisageable qu'il reprenne sa tournée d'adieu, Tour 66, dont la reprise était prévue le 8 janvier à Amiens, a averti le médecin français. "Il ne sera pas prêt en janvier", a-t-il souligné.

    Johnny Hallyday avait été admis le 7 décembre à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection résultant de son opération d'une hernie discale pratiquée le 26 novembre en France.

    L'entourage de M. Hallyday avait rapidement incriminé le Dr Stéphane Delajoux, qui l'avait opéré, Jean-Claude Camus parlant même d'"un massacre" et n'excluant pas une procédure judiciaire à son encontre.

    Yves Catonné a toutefois refusé de s'exprimer sur ces graves accusations lancées à l'encontre de son confrère, relevant seulement qu'"il faudra faire une enquête".

     

    Victime d'une infection nosocomiale

    Réopéré dans la nuit de mercredi à jeudi dernier en raison de lésions résultant de l'opération effectuée le 26 novembre à Paris, M. Hallyday avait été placé en coma artificiel vendredi, pour la seconde fois en une semaine, afin d'atténuer sa souffrance.

    L'idole des yéyés aurait été victime d'une "infection nosocomiale" qui aurait pu être contractée "durant l'opération de son hernie discale", a déclaré au parisien.fr le président du directoire de la société de production du chanteur, Dinh Thien Ngo.

    DSC04834.JPG

     

     

     

     

    15/12/2009

     

    Johnny Halliday est sorti du coma artificiel

    Johnny Halliday est sorti du coma artificiel qui le maintenait inconscient depuis plusieurs jours. Une information communiquée par son service de presse depuis Los Angeles, où la star est hospitalisée.

    Johnny Hallyday est sorti lundi soir du coma artificiel dans lequel il était plongé depuis vendredi et a parlé à ses proches rassemblés à Los Angeles, alors qu'une décision sur la suite de sa tournée doit être annoncée dans les prochains jours.

    "Johnny Hallyday est sorti du coma artificiel. Tout va bien, il parle, il est entouré de ses proches", a indiqué le service de presse, confirmant une information du site internet Purepeople et de la radio RTL.

    Johnny Hallyday, 66 ans, avait été placé dans un coma artificiel vendredi, pour la seconde fois en une semaine, pour des raisons de "confort", afin d'atténuer sa souffrance et faciliter son traitement.

    Ses proches le soutiennent

    Admis le 7 décembre à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection, il avait dû être réopéré dans la nuit de mercredi à jeudi en raison de lésions résultant de l'opération d'une hernie discale effectuée le 26 novembre à Paris.

    Ces derniers jours, ses proches distillaient des informations rassurantes sur l'état du santé de Johnny Hallyday. Son fils David avait assuré que le rocker était "hors du danger" et que les médecins envisageaient une sortie du coma artificiel en "début de semaine".

    Depuis ce week-end, famille et proches affluent à son chevet. Dimanche soir, la fille de Johnny Hallyday, Laura Smet, et son ex-compagne, l'actrice Nathalie Baye, sont à leur tour arrivées à Los Angeles.

    Et la tournée?

    Elle seront rejointes mardi par Jean-Claude Camus, le producteur du chanteur, qui compte parmi ses plus proches amis et assurait jusqu'à présent depuis Paris toute la communication autour de l'hospitalisation de Johnny Hallyday.

    "Ne voyez surtout pas le signe de mauvaises nouvelles" dans mon départ, a déclaré le producteur au quotidien Le Parisien. "Il me manque, j'ai envie d'être à ses côtés", a-t-il dit. Concernant la suite de la tournée d'adieux de Johnny Hallyday, le "Tour 66", Jean-Claude Camus s'est déclaré "franchement inquiet, après un long coma artificiel comme celui-là". Le producteur a indiqué qu'il s'exprimerait mercredi sur la question après avoir eu le compte-rendu des experts envoyés à Los Angeles.

    Un docteur français à son chevet

    Le chef du service de chirurgie orthopédique et traumatologique de l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, Yves Catonné, accompagné d'un médecin-conseil des assurances, devaient se rendre lundi au chevet du rocker. "Le but de la mission est de voir l'état de gravité, discuter avec les Américains pour savoir les suites, comment on pourra envisager le rapatriement, dans combien de temps il pourra faire ses concerts raisonnablement", avait indiqué le Dr Catonné avant son départ.

    La reprise de la tournée du chanteur, interrompue fin novembre, était prévue le 8 janvier à Amiens, dans le nord de la France. Vingt-quatre concerts sont encore programmés jusqu'au concert final prévu le 13 février à Paris.

    "Aucune erreur du docteur Delajoux"

    De son côté, le Dr Stéphane Delajoux, qui a opéré Johnny Hallyday d'une hernie discale le 26 novembre et fait l'objet de graves accusations de l'entourage du chanteur, se défend. Selon Le Quotidien du Médecin, qui a eu un "entretien téléphonique circonstancié" avec le neurochirurgien, "aucune erreur, aucune anomalie n'a été décelée à aucun moment, pendant et après l'acte opératoire".

    Le départ pour Los Angeles, quelques jours après l'opération, "ne présentait aucune contre-indication médicale", ajoute le quotidien spécialisé, citant en substance le médecin. Le Dr Delajoux a lui-même demandé une admission en urgence de Johnny Hallyday dans un hôpital de Los Angeles après avoir été informé de ses symptômes, ajoute-t-il.

    13/12/2009

    "Mon père va mieux, il se réveille doucement. J'ai vu son médecin, il est hors de danger", a déclaré David Hallyday au site parismatch.com après s'être rendu samedi soir au chevet de son père à l'hôpital de Cedars-Sinaï en compagnie de l'épouse du chanteur, Laeticia. Toute la journée, des proches du rocker de 66 ans ont voulu se montrer
    rassurants sur son état de santé.

    "Les dernières nouvelles que j'ai eues (...) me semblent plutôt rassurantes. Je suis un peu plus rassuré qu'il y a quelques jours", a déclaré le chanteur Patrick Bruel.

    La comédienne et chanteuse Line Renaud, qui est également la marraine de Johnny Hallyday, s'est dite "extrêmement confiante" car le chanteur "est une force de la nature" et qu'il "veut vivre".

    L'artiste a été admis lundi à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles pour une infection consécutive à l'opération d'une hernie discale le 26 novembre à Paris. Après avoir été réopéré, il a été placé vendredi pour la deuxième fois de la semaine en coma artificiel afin de l'empêcher de souffrir et de pouvoir lui administrer son traitement.

    "Le traitement suit son cours et la situation est rassurante, il n'y a pas d'élément nouveau inquiétant", a indiqué samedi après-midi son service de presse. "Pour le moment, Johnny Hallyday est maintenu comme prévu en coma artificiel", a-t-il ajouté, en précisant que "les médecins envisagent de l'en sortir en début de semaine".

    le 12/12/2009

    Même si les nouvelles de Johnny Hallyday "sont très positives", l'inquiétude est de mise pour les fans de Johnny. Selon Le Parisien, le chanteur pourrait être maintenu dans le coma jusqu'au début de la semaine prochaine même si son état actuel est bon.

    11/12/2009

    Johnny Hallyday de nouveau placé en coma artificiel, le Dr Delajoux sur la sellette

    Johnny Hallyday a de nouveau été placé en coma artificiel vendredi à Los Angeles, alors que la polémique enfle autour du Dr Stéphane Delajoux, le chirurgien parisien responsable de la première intervention, qualifiée de "massacre" par l'entourage du chanteur.

    Le chanteur français Johnny Hallyday lors d'un concert, le 08 novembre 2009 à Angoulême

     

    Le chanteur a été "placé en coma artificiel cette nuit à Los Angeles pour une raison de confort, pour l'empêcher de souffrir et pouvoir lui administrer son traitement", a indiqué le service de presse.

    Johnny Hallyday avait déjà été placé en coma artificiel par les médecins de l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles, où il avait été admis lundi pour une infection consécutive à l'opération d'une hernie discale le 26 novembre à Paris.

    Le chanteur a dû être réopéré dans la nuit de mercredi à jeudi en raison de lésions importantes résultant de cette intervention.

    Vendredi matin, le producteur de Johnny Hallyday, Jean-Claude Camus, s'était voulu rassurant, indiquant que le rocker était "conscient" et avait "reconnu" son épouse Laeticia. "Il est tiré d'affaire", avait-il assuré.

    Le producteur a violemment mis en cause le Dr Stéphane Delajoux, le neurochirurgien qui a opéré le chanteur le 26 novembre à la Clinique internationale du parc Monceau à Paris.

    "On nous a dit que c'était un massacre. Les chirurgiens de Los Angeles ont dit qu'ils étaient outrés", a déclaré M. Camus.

    "J'ai entendu parler d'une possible procédure judiciaire à venir", a-t-il dit.

    Jean-Claude Camus a estimé que Johnny Hallyday était "parti beaucoup trop vite pour Los Angeles, avec l'autorisation du chirurgien parisien". "J'ai eu ce médecin en personne en ligne qui m'a assuré qu'il n'y avait aucun problème pour ce voyage et cela m'avait stupéfait, étant donné que j'ai eu moi-même deux hernies discales", a-t-il ajouté.

    Peu auparavant sur RTL, il avait indiqué que le chanteur était apparemment "parti sans drain, sans rien", après son opération parisienne.

    Le Dr Stéphane Delajoux est très connu dans le milieu artistique. Il avait opéré l'actrice Marie Trintignant à Vilnius, quelques jours avant son décès, dans une clinique de Neuilly-sur-Seine où il exerçait à l'époque. En 2007, il avait également opéré l'actrice Charlotte Gainsbourg pour résorber un hématome à la suite d'une hémorragie cérébrale.

    Mais c'est aussi un médecin à la réputation sulfureuse, condamné à plusieurs reprises par la justice, dans des dossiers en responsabilité médicale, ainsi que pour fraude fiscale et escroquerie.

    Me Olivier Metzner, l'avocat de l'ordre des Médecins, l'a accusé d'être "un homme sans scrupules" poursuivi "régulièrement" devant le Conseil de l'ordre, et qui est "loin d'être recommandable".

    Après plusieurs jours de silence, le Dr Stéphane Delajoux s'est exprimé vendredi par le biais de son avocat, Me David Koubbi.

    Celui-ci a indiqué que l'intervention s'était "parfaitement bien déroulée" et que les examens post-opératoires étaient "normaux". L'opération "n'était pas hémorragique et ne nécessitait donc pas la pose d'un drain", a-t-il ajouté.

    En tout état de cause, la tournée du chanteur, dont les ennuis de santé se multiplient depuis cet été, semble entre parenthèses.

    "De toute évidence, une reprise de la tournée le 8 janvier (à Amiens, ndlr) comme prévu, ça semble très court", a déclaré M. Camus.

     

     

    Johnny Hallyday a été plongé dans un coma artificiel

     

    Johnny Hallyday est "maintenu dans un coma artificiel" après sa dernière opération, la nuit dernière à Los Angeles.

    Johnny Hallyday est arrivé en fin de semaine passée à Los Angeles en chaise roulante. Il a été hospitalisé lundi à l'hôpital Cedars Sinai, un établissement prisé des célébrités à LA, pour une infection consécutive à l'opération pour une hernie discale à Paris le 26 novembre.

    "A la faveur de l'hospitalisation de Johnny Hallyday, il a été constaté par les médecins de l'hopital Cedars Sinai de Los Angeles des lésions résultant de l'opération qu'il a subie le 26 novembre à Paris et qui ont nécessité une opération réparatrice la nuit dernière", annonçait ce jeudi le service de presse du rocker de 66 ans qui ajoutait que "la situation en l'état est sous contrôle."

    "Eviter les douleurs et les complications"

    Selon RTL, l'opération "s'est bien passée" et un drain a été posé, mais le chanteur est "plongé dans un coma artificiel pour éviter les douleurs et les complications". "Ce n'est que dans 48 heures qu'on aura un peu plus de certitudes sur l'état du patient quand il aura ouvert un oeil", ajoute la radio, partenaire de la dernière tournée du chanteur.

    Pour rappel, Johnny Hallyday est victime d'ennuis de santé à répétition depuis un cancer du côlon opéré cet été.

    Johnny Hallyday hospitalisé à Los Angeles pour une infection postopératoire

    Le chanteur et acteur Johnny Hallyday, 66 ans, a été hospitalisé lundi à Los Angeles (Californie, ouest des Etats-Unis) à la suite d'une infection consécutive à une intervention pour une hernie discale.

    Johnny Hallyday et sa femme Laetitia le 14 juillet 2009 lors d'un concert sous la Tour Eiffel

     

    "Suite à l'intervention qu'il a subie à Paris, le 26 novembre, pour une hernie discale, il est actuellement en observation pour une infection. Son état de santé est stable et il devrait sortir de l'hôpital dans quelques jours", a indiqué mardi le service de presse de l'artiste dans un communiqué.

    Johnny Hallyday avait déjà été opéré à deux reprises cette année d'un cancer du côlon.

    Le chanteur avait pris l'avion de Paris à Los Angeles le 1er décembre dernier, contre l'avis de ses médecins, quatre jours seulement après son opération pour une hernie discale, a précisé l'entourage de Johnny Hallyday. Se plaignant de douleurs au dos pendant le voyage, il avait dû sortir de l'aéroport de Los Angeles dans une chaise roulante.

    La douleur n'ayant cessé de s'amplifier, Johnny Hallyday a finalement été hospitalisé lundi matin à l'hôpital Cedars Sinai de Beverly Hills, un quartier cossu très prisé des célébrités, à l'ouest de Los Angeles.

    Les médecins ont diagnostiqué une infection postopératoire et le chanteur a été placé sous antibiotiques et maintenu au repos, précise encore son entourage. Son épouse Laeticia est à ses côtés.

    Jean-Claude Camus, le producteur de Johnny Hallyday, a déclaré au micro de la radio RTL, à Paris, qu'il avait parlé avec Laeticia mardi et qu'elle "n?avait pas l?air inquiète". "L'idole des jeunes" avait prévu de rentrer dans son chalet suisse de Gstaad pour les fêtes de Noël, avant de reprendre sa tournée "Tour 66" le 8 janvier à Amiens.

    Vingt-quatre concerts sont encore programmés, à un rythme très intense - presque un concert par jour - jusqu'au concert de clôture, le 13 février à Paris-Bercy.